Le CAB, Centre d'art Bastille, Grenoble
http://www.cab-grenoble.net/
Ci-dessous

Au commencement, il y eut les objets. Un jeu de quille en verre, des savons en marbre, des bouées en bronze... De simples objets du quotidien choisis pour leurs qualités intrinsèques et qui, par le choix d’un matériau, deviennent vains. Par cette modeste transformation, Olivier Sévère pose alors la question de ce qu’est la sculpture. Un jeu de forme et de matière ou une interrogation du sens ? Ces premières œuvres sont les deux tant l’enjeu de la matière et de la forme y questionne le sens. Elles initient un parcours que chaque nouvelle création complète en apportant un élément de réponse supplémentaire autant qu’un nouveau questionnement. Il y a eu ainsi une exploration des matériaux pauvres et une première échappatoire hors du volume. Ce qui ressort de cette nouvelle étape est que ce n’est pas uniquement le matériau qui fait œuvre, c’est aussi une question de sens. Retour aux essences nobles : marbre, verre, cristal, bronze... Retour aux recherches et aux questionnements. De l’objet, il s’intéresse à ce qui le constitue, la matière et à ce qui la compose. Cette nouvelle étape de son travail prend naissance lors de la résidence qu’il effectue à la Cristallerie Saint Louis en Lorraine. Il y réalise différentes pièces. Le cristal utilisé pour leurs créations lui permet d’expérimenter cette substance en fusion. Dès lors c’est le jeu sur la matière que permet ce travail qui le guide et lui permet de se libérer de la forme mais aussi du sens pour aller vers l’essence, le minéral. De cette expérimentation sont issues les pièces récentes interrogeant l’origine. Ainsi en est-il de ses dernières œuvres où le processus de la nature est évoqué, où sa formation devient objet d’interrogation.

Le process de l’exposition qu’il a imaginé pour le cab se lit à l’aune de cette évolution dans le travail de l’artiste. Ci-dessous présente ainsi un ensemble de pièces récentes qui donne à voir le résultat des dernières recherches de l’artiste sur la matière et son origine, sur la matière et les formes qu’elle induit, naturellement.

Artiste invitée : Gaëlle Boucand

Actes Sud et la Fondation d'entreprise Hermès présentent

Cahiers de résidence

Cet ensemble de 4 cahiers retrace la conception et la fabrication des œuvres de quatre jeunes artistes: Simon Boudvin, Elisabeth S. Clark, Olivier Sévère et Benoît Piéron, réalisées dans le cadre des résidences Hermès. Leur séjour au sein de différentes manufactures Hermès, a permis à chacun d'entre eux de redécouvrir les techniques artisanales de la verrerie et de la maroquinerie et de les adapter à leur univers artistique.
Chacun des cahiers est accompagné d'un DVD contenant un film documentaire venant appuyer le reportage photographie inclus dans l'ouvrage.

En vente ici.

La Graineterie, Pôle culturel et Centre d'Art municipal, Houilles
www.ville-houilles.fr

Flyer Angle mort

Une histoire qui se joue des points de vue des Faux-semblants... En manipulant l'objet, l'image et la matière, les artistes façonnent ici leur propre relation au réel. Qu'il s'agisse d'un regard porté sur l'existant ou le factice, d'un détournement ou d'un déplacement de sens, les œuvres naissent dans les interstices d'une vision biaisée, décalée, inventée ou métamorphosée... Sous l'angle de réflexion de chacun se dessine le trouble.

Sandra Aubry, Sébastien Bourg, Laurent Fiévet, Olivier Sévère et Pauline Vachon

Maison des Arts de Grand-Quevilly
Allée des Arcades 76120 Grand-Quevilly
(Ouvert tous les jours de 15h à 18h)

"Cette exposition présente une sélection d'objets, de dessins, peintures, photos et vidéos issus de la collection du Frac Haute-Normandie et faisant référence aux réalités ordinaires. Leur présentation est l'occasion de nous interroger sur la société qui produit des images et ces objets en explicitant leur contexte idéologique. Elle illustre aussi une démarche esthétique qui, par delà la signification première de ces oeuvres d'art, nous renvoie à leur singularité : transmutation de matière, changement d'échelle, altérations diverses. L'oeuvre d'art devient ainsi trace, accident, reflet et nous invite à proposer une multiplicité de points de vue, comme autant d'imaginaires possibles. Les photos et vidéos illustrent aussi ce décentrement du regard qui permet d'interroger une attitude, de dématérialiser la représentation d'une architecture familière et contribuent à construire une réalité virtuelle, non plus figée en oeuvre d'art éternelle, mais constamment nourrie et contestée par les circonstances du quotidien."

Francis Alys, Pierre Ardouvin, Bertran Berrenger, Michel Blazy, Jean-Pierre Bourquin, Jean-Jacques Dumont, Frank David, Steve Galloway, Jacob Gautel, Jason Karindros, Jonathan Monk, Alain Penzes, Jacques Pierson, Annelise Ragno, Kotscha Reist, Simon Ripoll-Hurier, Sophie Ristelhueber, Olivier Sévère, Jeanne Susplugas, Ana Maria Tavares, Barthélémy Toguo, Wolf Vostel

Château de Goulaine
www.chateaudegoulaine.fr

Invitée par le Château de Goulaine, la Galerie RDV propose une résonance entre espace patrimonial et art contemporain. Jean-François Courtilat -président de la galerie associative nantaise- associe douze artistes à cette première rencontre : Le Baiser papillon.

Béatrice Dacher, Jean-François Courtilat, Baptiste Debombourg, Sarah Derat, Nikolas Fouré, Michel Gerson, Adrien Guigon, Pierre Yves Hélou, Chloé Jarry, Jérome Letinturier, Laurent Moriceau, Carole Rivalin, Olivier Sévère